Sur la piste de Mars

17 avril 2010

"Petit Mars"

m_re_heureusem_re_heureuse_2

"Si chacun sait que "plus d'un âne s'appelle Martin", beaucoup ignorent que le patricien romain donna ce nom au futur évêque de Tours, St Martin, car il le destinait au métier des armes. En latin, Martin signifiait alors "petit Mars". Mais, à l'époque où j'ai lu Mars, c'était plutôt contre moi-même que j'étais en guerre."

Posté par Martin86 à 00:39 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :


Les nuages changent...

enracinementenracinement_3ter"Mars cherche sa respiration. En cette saison, jusqu’à onze heures, les feuilles des frênes et des châtaigniers restent toujours voilées d’une rosée qui répand le froid. C'est peut être le moment de la journée que je préfère, quand les nuages changent. Le printemps est en train de gagner, va bousculer les paysages, fait déjà couler son air frais jusque dans la tête des gens"

Posté par Martin86 à 12:06 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

"Le chemin qui va à la maison est plus beau que la maison"

enracinement_4

« Il suffit ensuite de prendre la petite route de Secondigny, qui s'enfonce et s'enlace dans le paysage. Dans les années soixante dix, à l'époque de la glorieuse Dauphine, de nombreux jeunes perdirent la vie dans ces virages pour finir en beauté leur nuit de bal. Ensuite, la route grimpe un peu, surplombe toutes les collines qui se mêlent entre elles, au gré des cours d'eau, dessinent les contours sensuels d'un paysage amoureux de ses paysans. »

Posté par Martin86 à 12:15 - Commentaires [6] - Permalien [#]

Mariage

Mariage« Aujourd'hui, j'appelle ces jours là, ces matinées encore ensoleillées, où le rythme des saisons était encore coloré, mon paradis perdu, c’est à dire la vie d’avant. Tout y est encore à la bonne place, comme dans un conte où les enfants ont des parents attentionnés et éternels, où les paysages d'enfance ont des couleurs et les animaux des odeurs. »

Posté par Martin86 à 12:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Mariage (suite)

Mariage_2« Nous nous sentions heureux comme deux gamins qui viennent de terminer une jolie cabane sous les bois. Puis elle est allée vers son armoire de mariage en cerisier pour en sortir des photographies connues d'elle seule. Mon père et ma mère dans les années 50, avant ma naissance. Puis quelques années plus tard. »

Posté par Martin86 à 12:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Généalogie

G_n_alogie« Il y avait aussi quelques coïncidences étranges. Fritz Zorn explique que, né sous le signe du bélier, il a une identité martienne lourde à assurer. Moi-même, je suis né un 2 avril, sous ce même signe. D'ailleurs, je ne manque jamais tous les ans, à la veille de mon anniversaire, de respecter la tradition du poisson d'avril qui, à mon grand désappointement, est  en perdition. »

Posté par Martin86 à 13:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Les liens

trinit_trinit__2

« Les chagrins d'héritage comptent beaucoup dans les « chagrins d'école » tels que les a décrits Daniel Pennac. On peut toujours convoquer des centaines de professeurs pour un élève récalcitrant. Ils ne serviront pas à grand chose si les parents de l'enfant ont éteint autrefois en eux la petite étincelle de l'imagination qui allumait leur propre intelligence. »

Posté par Martin86 à 13:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Les liens (suite)

trinit__3« Aux Beaux-Arts, j'avais connu un artiste pur sucre. Fils d'agriculteur comme moi, il prenait un malin plaisir à mettre ses origines en avant dans son travail artistique. Ses inspirations de peintre paysan me plaisaient. j'avais participé à ses oeuvres contemporaines assez vertigineuses, qui consistaient en un tas de vieilles charrues peintes et soudées ensemble. Cette incroyable sculpture, visible d'assez loin car installée au beau milieu d'un village, ressemblait à des corbeaux multicolores qui faisaient causer tout le pays. »

Posté par Martin86 à 13:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]

L'avenir

trinit__4« Là-bas, ils disaient « le Bussay » en patois, en insistant bien sur la dernière syllabe. « Le Busseau est une drôle de paroisse. Le village est plutôt beau, avec l’air de vieillerie des villages ruraux qui sont peu à peu désertés. La plupart des habitants ont coutume de se plaindre depuis toujours, ont décidé, une bonne fois pour toutes, que l’avenir était, décidément moins heureux que le passé. »

Posté par Martin86 à 13:09 - Commentaires [3] - Permalien [#]

Mars

Ghetto

« Jean d'Ormesson parla avec une étrange passion d'un livre. L'auteur, mort d'un cancer n'était plus là pour le défendre et l'académicien le faisait à sa place. Son pseudonyme était Fritz Zorn et son ouvrage s'appelle Mars. D'Ormesson évoqua le livre avec un tel enthousiasme que dès le lendemain, je me suis précipité chez le premier libraire. »

Posté par Martin86 à 17:53 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :