17 avril 2010

"Le chemin qui va à la maison est plus beau que la maison"

enracinement_4

« Il suffit ensuite de prendre la petite route de Secondigny, qui s'enfonce et s'enlace dans le paysage. Dans les années soixante dix, à l'époque de la glorieuse Dauphine, de nombreux jeunes perdirent la vie dans ces virages pour finir en beauté leur nuit de bal. Ensuite, la route grimpe un peu, surplombe toutes les collines qui se mêlent entre elles, au gré des cours d'eau, dessinent les contours sensuels d'un paysage amoureux de ses paysans. »

Posté par Martin86 à 12:15 - Commentaires [6] - Permalien [#]


Commentaires sur "Le chemin qui va à la maison est plus beau que la maison"

    Ou bien, puisuqu'il y a toujours une alternative...

    tu aurais pus mêler le "bois de la boucherie " à ce passage non? Le bois de la mort avec les paysages de l'amour...
    Enfin, je sais pas, ça aurait put faire un joli contraste avec le "paysage amoureux de ses paysans"...

    Mêler l'amour à la mort est une belle perception des choses je trouve...

    Posté par L'Inconnue, 18 avril 2010 à 19:05 | | Répondre
  • auteur ?

    Beaux textes, belles images.C'est pour un livre ?Qui est l'auteur de "le chemin qui mène à la maison..." ?

    Posté par GB, 18 avril 2010 à 20:32 | | Répondre
  • France Inter

    Bonjour,

    Je ne sais pas, je l'ai entendu citer par un psychanalyste qui parlait à France Inter alors que j'étais en voiture. Mais j'aime beaucoup cette phrase.

    Posté par Martin86, 18 avril 2010 à 20:34 | | Répondre
  • auteur

    L'auteur de cette citation est Mahmoud Darwich, poète palestinien.

    Posté par louaz, 19 avril 2010 à 12:35 | | Répondre
  • etrange

    etrange votre peinture,quel est ce trou qui aspire tout?

    un trou noir?

    Posté par zorg-f, 21 avril 2010 à 13:20 | | Répondre
  • Thérapie comportementale

    Ainsi tu as connu Secondigny dans les Deux-Sèvres la Dauphine et les bals, oh be dame o l'est pas tout jeune ça!

    Posté par Thérapeute, 10 juin 2012 à 11:56 | | Répondre
Nouveau commentaire