17 avril 2010

Alexandre (suite)

Le_cri_4« Il me corrigeais avec son accent saintongeais : « Jamais personne n’est vraiment victorieux d’une guerre. Surtout pas les soldats… La preuve : elle a recommencé vingt ans plus tard, plus cruelle si c’est possible, encore des morts, des bombardements, des villes et des pays entiers, de la ruine pas épaisse... La deuxième guerre a rabâché la Grande à devenir béante comme la mer. »

Posté par Martin86 à 18:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Alexandre (suite)

Nouveau commentaire